Nettoyage d’oreille : les bons gestes à adopter

le coton tige, la solution?
Quels sont les bons gestes pour se nettoyer les oreilles ?

Vous vous demandez quand et comment réaliser un bon nettoyage d’oreilles ? Celles-ci peuvent en effet parfois avoir un excès de cérumen, c’est à dire que de la cire s’accumule dans leur conduit. Cela peut être simplement inesthétique, mais peut aussi boucher vos oreilles et altérer votre audition.

S’il est sain d’avoir du cérumen dans vos oreilles, et nous verrons pourquoi dans cet article, trop de cire peut également être néfaste. Il est important de prendre soin de vos conduits auditifs en nettoyant vos oreilles régulièrement. Mais il est essentiel de le faire correctement. Et même pour un geste du quotidien aussi banal, les questions restent nombreuses.

Pas sûr d’avoir le bon geste ? Une fréquence adaptée ? Parcourons ensemble les bonnes méthodes dans ce guide synthétique concocté par l’équipe d’Audialy.com, et les gestes à éviter absolument.

Nettoyage d’oreille : est-ce important ?

Le cérumen est naturel, c’est une sécrétion grasse produite par des glandes à l’entrée du pavillon de l’oreille. Il possède plusieurs fonctions :

  • Il protège nos oreilles des infections, des poussières, des insectes qui pourraient pénétrer dans nos conduits auditifs,
  • Il protège également la peau très fragile à cet endroit en la recouvrant d’une couche de « graisse »,
  • Il permet au tympan de garder sa souplesse,
  • Il joue aussi un rôle dans la conduction du son jusqu’à l’oreille interne.

Le cérumen se produit et s’élimine naturellement, par écoulement régulier. Il n’est donc utile de l’enlever que quand il s’est accumulé de façon excessive, et qu’il a des impacts sur votre audition ou sur votre esthétique.

Des bouchons de cérumen peuvent aussi parfois provoquer des douleurs, voire des pertes d’équilibre.

Selon le rythme de sécrétion de chacun, un nettoyage s’impose, mais jamais plus d’une fois par semaine. Se nettoyer les oreilles tous les jours de façon trop appuyée n’est en effet pas la meilleure chose qui soit pour la bonne santé de l’oreille, nous y reviendrons dans cet article.

Nettoyer ses oreilles : les solutions les plus courantes

Rien de mieux que de l'eau savonneuse pour se nettoyer les oreilles
Se laver les oreilles pendant votre douche avec de l’eau savonneuse est LA solution la plus simple et efficace

L’eau

L’eau savonneuse, introduite dans le conduit auditif lors de la douche, est la solution la plus simple pour un nettoyage régulier des oreilles. Pas besoin d’utiliser du sérum physiologique, qui n’apportera rien de plus à ce geste d’hygiène courant.

Mettez tout simplement du savon sur vos doigts et passez-les sur le contour, le pavillon et la conche de l’oreille, puis rincez avec le jet de la douche à plus de 10 cm de votre visage. Attention, cette solution est déconseillée aux personnes portant des diabolos ou aérateur.

L’eau salée permet de désinfecter l’intérieur de l’oreille. Se baigner dans l’eau de mer est idéal mais quand vous n’avez pas la mer à proximité,  préparez un simple verre d’eau avec une cuillère à café de sel. Imbibez un coton de la solution saline et versez-en quelques gouttes dans le conduit.

L’eau oxygénée peut aussi être une solution, car elle a en plus une vertu désinfectante, qui peut être utile pour cette zone fragile.

Dans les deux cas, à laisser reposer deux, trois minutes avant de pencher la tête pour l’évacuer et l’excès de cérumen avec.

Les produits spécifiques : Audispray

Le spray de nettoyage ou Audispray est une solution très facile. Une simple pression sur le spray introduit dans l’oreille va permettre la liquéfaction du cérumen. Au bout de quelques minutes, ce dernier s’écoule vers le pavillon et il n’y a alors plus qu’à l’essuyer à l’aide d’un coton. Il en existe de toutes sortes en parapharmacie, prenez conseil auprès de votre professionnel.

La camomille

Envie d’une petite infusion de camomille ? C’est peut-être le bon moment pour vous nettoyer les oreilles ! Au-delà de ses vertus apaisantes, la camomille a en effet aussi des propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques qui seront bien utiles pour vos oreilles.

Gardez le sachet de votre infusion humide et tiède pour en mettre trois gouttes dans chaque oreille.

L’huile

Le nettoyage à l’huile est possible en cas d’amas de cérumen, mais il est moins facile qu’avec un autre liquide et cela est plus salissant.

L’huile d’amande douce ou de jojoba est parfaitement indiquée. Utilisez-la à température ambiante pour éviter les risques de brûlures et placez quelques gouttes dans l’oreille à l’aide d’un compte-gouttes. Quelques minutes suffiront à ramollir la cire et permettre son écoulement en penchant simplement la tête.

Un remède de grand-mère bien connu est aussi d’utiliser de l’huile, mais d’olive cette fois. Le coton doit en être imbibé et porté toutes la nuit comme une boule quiès et l’oreille rincé au réveil. Très efficace pour éliminer un bouchon ou pour prévenir son apparition.

La bougie d’oreille

Bougies hopi pour un nettoyage en douceur de l'oreille
Les bougies auriculaires sont un moyen naturel pour nettoyer les oreilles en toute sérénité

On l’appelle aussi bougie auriculaire. C’est une technique thérapeutique ancestrale qui nous vient des Amérindiens, plus précisément les indiens Hopi. Des traces anciennes de leur utilisation ont aussi été retrouvées en Asie et même dans nos campagnes françaises.

Il s’agit en fait d’un cône en papier qui a été recouvert de cire d’abeille. Ce cône doit être enfoncé dans l’oreille alors que la personne est allongée sur un côté. Une couronne de papier protège des écoulements de cire.

Sa combustion lente dégage une douce chaleur qui fait fondre peu à peu le cérumen. Liquéfié, celui-ci est alors tout simplement absorbé par le papier.

Cette méthode complètement naturelle est recommandée aujourd’hui par tous les naturopathes. Son seul inconvénient : manipuler un objet brûlant. Attention donc à bien positionner la bougie afin que la cire chaude ne coule pas sur la peau du patient et à bien rester à proximité immédiate de la personne soignée.

Le cure oreille

C’est une sorte de bâton incurvé au bout. Cela ressemble à l’outil utilisé par les esthéticiennes pour enlever les comédons.

Il remplace efficacement les cotons-tiges. Il suffit de le faire glisser doucement dans l’oreille pour récupérer les excès de cérumen. Juste à l’entrée, n’allez pas plus loin !

Nettoyé à l’eau savonneuse, il peut être réutilisé chaque semaine, et ne présent pas le risque de créer un bouchon car il longe les parois du conduit auditif.

Il en existe de multiples marques que vous trouverez sur différents sites de vente en ligne ou chez votre pharmacien, ou parapharmacie.

Nettoyage de l’oreille : les pièges à éviter

Voici quelques informations utiles sur les mauvais gestes ou habitudes que nous pouvons avoir pour le nettoyage de nos oreilles.

Pas tous les jours et pas trop profond

Tout d’abord, il n’est pas utile de se laver les oreilles tous les jours. Rien ne vous empêche de nettoyer le pavillon et les plis de votre oreille au savon pendant votre douche, mais ne tentez pas d’y enfoncer vos doigts et ne passez pas votre pavillon sous un jet direct d’eau chaude. Une oreille trop propre est plus sujette aux bactéries et des jets trop fréquents peuvent abîmer vos tympans.

n'enfoncez pas le coton-tige trop loin dans l'oreille.
Le coton-tige est utilisé massivement pour se nettoyer les oreilles, mais est souvent très mal utilisé. Attention à ne pas vous faire plus de mal que de bien !

Gare au coton-tige

Cet outil est bien trop souvent mal utilisé : 15% des consultations chez les ORL seraient en effet dues à des bouchons d’oreille provoqués en grande partie par une mauvaise utilisation du coton-tige.

La plupart d’entre nous y recoure chaque matin, et de façon inappropriée. Nous poussons donc chaque jour un peu plus profondément le cérumen produit par notre oreille. Alors, que dire des enfants qui l’enfoncent souvent beaucoup trop loin et risquent des perforations du tympan ?

Le coton-tige n’est pas recommandé par de nombreux ORL et devrait même bientôt disparaître de nos supermarchés, pour des questions de santé publique, mais aussi en partie à cause de son impact environnemental.

Nettoyage de l’oreille de bébé : quelles particularités ?

Les oreilles de votre bébé nécessitent des soins particuliers pour éviter toutes sortes d’infections, mais vous devez avoir la main très légère sous peine de blesser les conduits fragiles de votre tout-petit.

Faire attention aux tympans

Les oreilles de bébé ont un conduit beaucoup plus court que le nôtre. Le risque de toucher le tympan est donc plus grand, soyez prudent dans vos gestes et choisissez-bien vos équipements.

Quelques conseils pour bien vous y prendre :

  • Ne pas utiliser de cotons-tiges, même ceux soit-disant adaptés aux tous-petits...  Encore plus que chez les adultes, le risque est de tasser le cérumen au fond du conduit auditif, altérant l’audition, favorisant les infections, comme des otites, voire même provoquant des saignements.
  • Prenez un coton humidifié avec du sérum physiologique, roulez-le entre les doigts et passez-le doucement dans le pavillon des oreilles, sans insister.
  • Le moment idéal est après le bain, car la chaleur aura liquéfié le cérumen, facilitant son extraction.

Le cérumen n’est pas l’ennemi de bébé. Il ne contient aucune bactérie et le protège des agressions extérieures. Donc n’insistez pas trop.

Redécouvrons ces conseils en images avec cet extrait de l’émission la Maison des Maternelles :

Et les plus grands ?

Pour un enfant plus grand, pas de coton-tige non plus. Prenez simplement un mouchoir en papier posé sur votre petit doigt, que vous passerez de l’intérieur vers l’extérieur en vous limitant au pavillon et à la conque (la partie extérieure de l’oreille).

Insolite : le nettoyage des oreilles chez les Chinois

des outils bizarres pour se nettoyer les oreilles
Ce nettoyage en profondeur des oreilles demande une dextérité certaine et une confiance totale.

Partons en Chine et plus précisément dans la province du Sichuan, au sud-ouest de la Chine. Là-bas, des marchands ambulants perpétuent une tradition vieille de plusieurs siècles.

Les passants se livrent encore aujourd’hui aux mains expertes de ces nettoyeurs d’oreilles professionnels, armés de tout un attirail digne des plus fameuses scènes de torture.

Pour quelques pièces, le courageux a droit à un nettoyage en profondeur, avec des outils qui ressemblent pour certains à ceux utilisés pour le ramonage d’une cheminée. Pas moins de 8 étapes et outils différents, pour notamment :

  • Supprimer les poils dans le canal avec un fil
  • Détacher la cire
  • L’attraper avec des pinces
  • Gratter les particules plus fines avec une tige de bambou
  • Enfin masser l’oreille avec des fils et bâtons de bambou agrémentés de plumes.

Conclusion

Nettoyer les oreilles : ce geste de l’hygiène courante est souvent mal réalisé et peut avoir des impacts négatifs sur votre santé ORL. Réapprenez donc les gestes essentiels pour une hygiène irréprochable et sans danger.

Nettoyage d’oreille : les bons gestes à adopter
5 (100%) 1 participant[s]
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !