L’essentiel à connaître sur l’otospongiose

Si vous avez l’impression de mal entendre les sons les plus bas ou que vos oreilles bourdonnent parfois, peut-être faites-vous partie des 10% de la population adulte souffrant d’otospongiose.

l'étrier victime d'otospongiose

Les sons graves vous échappent ? Peut-être êtes-vous touché par l’otospongiose.

Appelée aussi otosclérose, cette maladie affecte progressivement l’oreille interne jusqu’à parfois provoquer une surdité totale, si rien n’est fait pour l’enrayer.

Pour en savoir un peu plus sur cette pathologie de l’oreille, n’hésitez pas à parcourir ce dossier préparé pour vous par l’équipe d’Audialy.com.

Qu’est-ce que l’otospongiose ?

Cette affection est relativement courante et évolutive. Elle touche l’oreille moyenne, et plus précisément la zone de l’étrier, cet os au nom célèbre car il est le plus petit et le plus léger du corps humain; pas plus gros qu’un grain de riz.

L’étrier est situé juste derrière la trompe d’Eustache. Il est le troisième osselet de l’oreille moyenne, après l’enclume et le marteau. Il fait la liaison entre l’oreille externe et l’oreille interne et a pour rôle de transmettre et d’amplifier quand nécessaire les sons arrivant de l’extérieur à l’oreille interne.

Pour mieux comprendre comment fonctionne le système auditif, prenez le temps de regarder cette vidéo pédagogique :

Dans le cas de cette maladie, l’étrier ne joue plus son rôle correctement; il ne peut plus vibrer librement car du tissu osseux spongieux a proliféré tout autour de lui. Il finit par adhérer complètement à la paroi de l’oreille moyenne et par ne plus pouvoir conduire l’onde sonore.

Cette accumulation anormale d’os peut venir de deux dysfonctionnements :

  • Un problème de destruction de l’os, qui devient poreux, comme une éponge : l’otospongiose
  • Un problème de durcissement du tissu osseux : l’otosclérose

Généralement, les deux oreilles sont touchées, même si on constate souvent qu’une oreille est davantage atteinte que l’autre.

Qui peut être touché par l’otosclérose ?

Certaines statistiques avancent le chiffre de 10% de la population qui serait touchée par cette maladie, les personnes d’origine caucasienne en priorité.

Mais, attention, la maladie n’est pas grave dans tous les cas. Ses effets sont parfois mineurs, et ne gêneront pas la personne dans sa vie quotidienne. Seuls 10% des cas montrent une atteinte gênante des capacités auditives.

Les femmes semblent y être plus sensibles, de la fin de l’adolescence à la fin de la trentaine. Mais les hommes n’en sont pas exclus non plus.

C’est par exemple la maladie qui a rendu Beethoven sourd.

La maladie se déclare le plus souvent vers la fin de l’adolescence. Certains cas d’enfants ont aussi été signalés, néanmoins très rares.

La maladie est héréditaire dans 50% des cas, mais beaucoup de cas isolés ont été constatés.

Les causes pouvant aggraver l’otospongiose

Il est admis que le virus de la rougeole pouvait être un déclencheur pour les personnes prédisposées à l’otospongiose.

Les personnes souffrant d’une maladie génétique rare, appelée l‘osteogenesis imperfecta, c’est à dire d’une fragilité osseuse, y seraient aussi plus sensibles.

Enfin, la grossesse aggrave les symptômes chez une femme porteuse de la maladie, certainement du fait de bouleversements hormonaux. Elle entraînera même rapidement un affaiblissement de la voix de la femme enceinte, sans que cette dernière s’en rende compte. Soyez-y attentifs.

Les principaux symptômes de l’otosclérose

Durant les premiers stades de la maladie, il est fort probable que la victime ne remarque rien.

L’évolution est en effet en général assez lente mais s’accompagne d’une surdité très progressive.

symptômes de l'otospongiose

L’otospongiose peut donner des vertiges ou provoquer des pertes d’équilibre

Certains signes peuvent toutefois indiquer l’installation de la maladie. L’otospongiose affecte en premier les sons profonds, les fréquences les plus basses.

Le début de surdité est asymétrique, et s’accompagne souvent :

  • D’acouphènes, c’est à dire de bourdonnements gênants, épisodiques ou permanents, dans l’oreille.
  • D’étourdissements
  • De pertes d’équilibre
  • De la déformation de certains sons

Puis, avec le temps, la surdité est de plus en plus forte, plus ou moins selon les patients, mais rarement totale.

Le diagnostic professionnel

Si vous vous retrouvez dans les symptômes cités précédemment, et si vous avez des antécédents de surdité dans la famille, nous vous conseillons de consulter un médecin ORL sans tarder.

En effet, seul un professionnel saura établir sans conteste un diagnostic grâce à :

  • Un audiogramme confirmera la surdité aux sons graves
  • Une vérification du réflexe stapédien
  • La tympanométrie pour vérifier la mobilité du tympan
  • Un examen radiographique ou scanner pour confirmer le diagnostic

Comment se prémunir de cette maladie de l’oreille ?

Il n’existe malheureusement à ce jour aucun moyen de prévention contre cette pathologie de l’oreille, car elle n’est pas du tout liée à un comportement dangereux pour le système auditif.

Comment soigner une otosclérose ?

Il n’existe à ce jour pas de traitement médical reconnu pour guérir de l’otospongiose. Parfois, des traitements à base de fluor sont préconisés, mais leur efficacité médicale n’a pas été prouvée à ce jour.

Pour les cas les plus graves, le port de prothèses auditives peut être une bonne solution.

Mais la maladie étant évolutive, des prothèses auditives de plus en plus puissantes peuvent être nécessaires au fil des années, rendant le coût du traitement prohibitif.

Parfois, la meilleure solution à terme peut être l’opération chirurgicale, qui reste sensible mais est aujourd’hui pratiquée très largement.

La chirurgie de l’étrier, comment ça se passe ?

les osselets de l'oreille moyenne

l’étrier, bien que minuscule est un os indispensable à la qualité de l’audition

Il s’agit de rétablir la conduction du son entre l’oreille moyenne et l’oreille interne en remplaçant l’étrier abîmé par un minuscule implant, la prothèse ossiculaire. Cette opération, la stapédectomie, rencontre un grand succès et permet au patient de retrouver une bonne partie de ses capacités auditives au bout de quelques jours seulement.

Les autres symptômes peuvent aussi disparaître.

Elle se réalise généralement sous anesthésie générale mais peut être parfois proposée en anesthésie locale, si la santé du patient le nécessite.

Sous le contrôle d’un microscope, la prothèse, en métal ou plastique, est mise en place en passant par l’oreille externe grâce à une minuscule incision. L’intervention ne laisse pas de cicatrices visibles et dure environ une heure.

Le patient peut rentrer chez lui le jour même. Il pourra rencontrer quelques désagréments :

Les risques sont très limités et peuvent concerner une récupération incomplète de l’audition ou dans des cas très rares, des sifflements ou une paralysie faciale.

Conclusion

Cette maladie, très répandue, est aujourd’hui prise en charge correctement. Si le diagnostic est confirmé par votre praticien, à vous de choisir la méthode compensatoire qui en limitera les impacts sur votre vie de tous les jours.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
L’essentiel à connaître sur l’otospongiose
5 (100%) 1 participant
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources

Centre National d’Information sur la Surdité. Qu’est-ce que l’otospongiose ? [en ligne] <http://www.surdi.info/principales-causes-de-surdite/qu-est-ce-que-l-otospongiose/> Consulté le 13 mars 2019.

Conseil National Professionnel de l’ORL. Informations médicales avant réalisation d’une intervention pour otospongiose ou blocage de l’étrier congénital chez l’enfant ou l’adulte. [en ligne] <https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/05/Otologie-OTOSPONGIOSE.pdf> Consulté le 13 mars 2019.