L’otite chez l’enfant : ce que vous devez savoir

Si vous êtes parent, vous savez que l’otite est une affection très fréquente chez l’enfant. Avant 3 ans, environ 80% des enfants souffrent au moins d’une otite aiguë et les otites à répétition sont courantes jusqu’à 6 ans.

Même si on en entend très souvent parlé, on ne sait pas toujours très bien ce que sont les otites, quelles sont leurs causes et comment elles se soignent.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette inflammation de l’oreille, et en particulier lorsqu’elle touche les enfants, découvrez cet article préparé par l’équipe d’Audialy.org !

Quelles sont les caractéristiques des otites chez les plus jeunes ?

Très générique, le terme d’otite rassemble toutes les inflammations de l’oreille, externe, moyenne ou interne, qu’elles soient aiguës ou chroniques. Chez les enfants, ce sont l’otite moyenne aiguë et l’otite séreuse qui sont les plus fréquentes.

Il arrive par ailleurs souvent que les moins de 6 ans souffrent d’otites à répétition, c’est à dire qu’ils contractent au moins 3 otites en moins de 6 mois. Bien qu’elles ne soient généralement pas graves, ces otites peuvent entraîner une baisse durable de l’audition, des retards dans l’acquisition du langage ou des troubles de l’élocution si elles ne sont pas bien traitées.

Pourquoi les otites sont-elles si fréquentes chez les enfants ?

trompe eustache
Chez les enfants, la trompe d’Eustache est plus courte et horizontale, ce qui favorise l’apparition d’otites

L’otite est la maladie ORL la plus fréquente chez les enfants de moins de 6 ans après le rhume. Pourquoi ? C’est avant tout pour des raisons physiologiques.

Les enfants possèdent en effet des défenses immunitaires immatures et sont plus vulnérables aux infections diverses. Par ailleurs, ils possèdent des trompes d’Eustache plus courtes que les adultes et leur position est davantage horizontale.

Les trompes d’Eustache sont des conduits qui relient l’oreille moyenne à l’arrière-nez. Leur rôle est avant tout d’empêcher l’introduction d’agents pathogènes et de sécrétions nasales dans l’oreille moyenne.

Chez l’enfant, cette protection est réduite et le risque d’otites est donc plus important.

Les symptômes d’une otite chez l’enfant

Dans certains cas, et notamment lorsqu’il s’agit d’une otite aigüe, il arrive que l’enfant ne présente aucun symptôme particulier. Certains signes peuvent tout de même vous alerter et en particulier :

  • Une douleur au niveau de l’oreille
  • Une fièvre inexpliquée
  • Une irritabilité soudaine
  • Des problèmes de sommeil
  • Un enfant qui se touche beaucoup les oreilles
  • Une baisse soudaine de l’audition
  • Un écoulement dans le conduit auditif
  • Une diarrhée ou des vomissements

Pour confirmer la présence d’une otite, le médecin utilise un otoscope afin d’examiner la couleur et la position du tympan, la présence de liquide derrière le tympan et la pression dans l’oreille.

Les traitements médicamenteux pour soigner une otite

otite enfant
Le traitement d’une otite doit tout d’abord soulager la douleur puis faire baisser la fièvre s’il y en a

Souvent, les otites simples guérissent d’elles-mêmes en 24h à 48h. Toutefois, si votre enfant a de la fièvre, qu’il souffre intensément ou qu’il a moins d’un an, n’attendez pas pour l’emmener chez le pédiatre afin qu’il vous propose un traitement adapté.

Le traitement d’une otite chez l’enfant passe tout d’abord par le soulagement de la douleur grâce à des médicaments antalgiques. Ces médicaments peuvent également aider à faire baisser la fièvre si l’enfant en souffre.

Parfois, un traitement antibiotique peut aussi être mise en place, en particulier si l’otite a une origine bactérienne.

Le pédiatre pourra également prescrire du sérum physiologique ou des décongestionnants pour soulager le conduit auditif.

Les traitements chirurgicaux des otites chez l’enfant

La pose d’aérateurs trans-tympaniques ou « yoyos »

Lorsqu’un enfant présente des otites à répétition, en particulier dans le cas d’otites séreuses, il est fréquent que le pédiatre propose de lui poser un aérateur trans-tympanique, plus connu sous le nom de « yoyo ». Composé de petits tubes creux en matière plastique, ce dispositif permet d’aérer en permanence la caisse du tympan et de libérer les sécrétions encombrant l’oreille moyenne vers le conduit auditif externe.

Pour poser un aérateur trans-tympanique, il est nécessaire de pratiquer au préalable une paracentèse, c’est à dire une incision du tympan. Le « yoyo » est ensuite placer dans ce petit trou afin de laisser s’écouler les sécrétions.

Assez fréquente, cette intervention nécessite un suivi régulier pour s’assurer que le « yoyo » est bien en place et continue de jouer son rôle. Un audiogramme est par ailleurs souvent conseillé afin de vérifier le niveau de l’audition de l’enfant.

Certaines précautions sont par ailleurs à mettre en place lorsqu’un enfant est équipé d’un aérateur trans-tympanique et notamment le port d’une protection adaptée lors de la baignade.

Les « yoyos » tombent en général spontanément six à douze mois plus tard mais ils peuvent également nécessiter une intervention chirurgicale pour les enlever.

L’opération des végétations

Ablation des végétations
L’ablation des végétations peut être recommandée en cas d’hypertrophie gênant la respiration et entraînant des otites à répétition

Si votre enfant souffre d’otites à répétition, d’otites aigües ou séreuses, qu’il ronfle ou a du mal à respirer par le nez, votre pédiatre vous a peut-être parlé d’une ablation des végétations. Cette opération chirurgicale est très fréquente chez les enfants de 2 à 6 ans.

Ayant pour but de libérer les voies respiratoires, l’opération des végétations est toutefois uniquement indiquée dans les cas où les végétations seraient hypertrophiées. Pour le vérifier, une radiographie ou une fibroscopie est normalement nécessaire.

L’adénoïdectomie est réalisée sous anesthésie générale, en ambulatoire et les suites opératoires sont généralement simples et peu douloureuses. Il faut par ailleurs savoir que l’ablation des végétations dans le cadre d’otites à répétition ou otites séreuses peut être couplée à la pose d’un aérateur trans-tympanique.

Nos conseils pour prévenir les otites chez les petits

Même s’il y a peu de chance pour que votre enfant atteigne l’âge de 6 ans sans avoir souffert au moins une fois d’une otite, sachez que certaines précautions peuvent être prises afin de limiter au maximum le risque d’otites et leur fréquence.

Tout d’abord, il est très important d’apprendre à vos enfants à se moucher le plus tôt possible pour évacuer les mucosités qui l’encombrent et ainsi éviter de contaminer l’oreille lors d’un rhume. De même, lorsqu’ils sont malades, il faut qu’ils prennent l’habitude de se laver les mains fréquemment.

Il faut également que l’enfant puisse vivre dans une maison saine, bien aérée et éviter le tabagisme passif car le tabac irrite les muqueuses.

Si l’enfant est allergique, il convient par ailleurs de traiter ou d’éliminer les allergies qui tendent à favoriser l’apparition d’otites.

Enfin, limitez les bains en piscine qui favorisent la transmission des infections ou équipez votre enfant de bouchons ou autres protecteurs d’oreilles adaptés.

Conclusion

Si les otites sont très fréquentes chez les enfants, elles sont également douloureuses et gênantes et doivent être traitées de manière adéquate pour éviter les complications et soulager les jeunes malades. Dans la mesure du possible, essayez donc de mettre en place les mesures de prévention que nous vous avons présentées plus haut et prenez rendez-vous chez votre pédiatre dès que vous suspectez une otite.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
L’otite chez l’enfant : ce que vous devez savoir
2.7 (53.33%) 3 participants
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !