Les diabolos ou aérateurs trans-tympaniques : à quoi servent-t-ils ?

les otites à répétition peuvent nécessiter la pose d'aérateurs tympaniques.
Douleurs, fièvres, vous êtes abonné aux otites à répétition

Les enfants sont touchés plus souvent que les adultes par les otites à répétition et si vous êtes dans ce cas, vous avez très certainement déjà entendu parler des aérateurs tympaniques, également appelés diabolos ou encore yoyos.

Une solution aujourd’hui largement répandue pour prévenir les infections ORL de type otites.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la pose de diabolo, sur ses avantages et ses contraintes ? Vous êtes au bon endroit. En quelques minutes, grâce à ce dossier rassemblé pour vous par les équipes d’Audialy.com, vous trouverez réponse à ces questions.

Yoyo dans les oreilles : qu’est ce que c’est ?

Leur nom médical est aérateur tympanique, mais dans le langage courant, ils sont plus connus sous le nom de yoyo oreille ou diabolo d’oreille.

A qui s’adressent-ils ?

Les otites sont fréquentes chez les enfants, à cause des infections régulières dans la zone ORL qui s’étendent souvent à l’oreille moyenne. Après 6 ans, on constate une certaine immunisation de l’enfant et les otites diminuent.

Les enfants à qui l’on propose l’installation d’un aérateur ont donc dans leur immense majorité entre 1 et 6 ans, et sont plus fréquemment des bébés âgés d’environ 3 ans.

Dans quel cas poser un diabolo ?

La pose des aérateurs tympaniques est généralement préconisée pour :

  • Traiter les otites purulentes aiguës à répétition
  • Corriger les problèmes d’audition provoquées par  les otites séro-muqueuses
  • Stopper les déformations du tympan, appelées aussi rétraction

Si les mesures médicales classiques ne suffisent pas, votre médecin ORL vous conseillera peut-être cette solution, selon les antécédents de l’enfant et la symptomatologie.

Quel est le rôle d’un yoyo ?

Une fois en place, le yoyo assure l’aération de l’oreille, par le trou qu’il a en son centre et empêche le tympan de se refermer.

Dans le cas d’une otite purulente, il permet de drainer le pus à l’extérieur de l’oreille moyenne. Ainsi, plus besoin d’antibiotiques et plus de douleurs. La prise de gouttes et la patience suffiront généralement à faire passer l’otite.

Dans le cas d’otite séreuse, l’évacuation régulière du liquide permet également de maintenir une bonne audition.

A quoi ressemble un diabolo ?

Il s’agit d’un fin tube qui fait communiquer l’oreille externe avec l’oreille moyenne.

Il existe différents types de yoyos pour les oreilles :

Tube en forme de T
Le T-Tube est un yoyo en forme de T qui s’appuie sur le tympan
diabolo ou bobine est l'aérateur le plus répandu
Le yoyo le plus utilisé a cette forme de diabolo ou bobine.
  • La matière : ils peuvent être en métal ou plastique, plus précisément en silicone ou en titane.
  • La forme :
    • Diabolo : certains ressemblent à des diabolos miniature (le jeu où l’on fait coulisser ce qui ressemble à un sablier sur un fil tendu entre deux baguettes, et qu’on jette ensuite en l’air en tentant de le rattraper élégamment). Ou à des minuscules bobines de fil.
    • T-Tubes : d’autres ont une forme de T, le corps du T s’enfonçant dans le tympan et ses deux bras venant maintenir le diabolo en place en s’appuyant sur le tympan.
  • La taille : fonction de l’âge de l’enfant.

Diabolo d’oreille : comment se déroule l’opération ?

Il s’agit d’une opération sous anesthésie générale, qui se réalise avec l’aide d’un microscope opératoire, et est aujourd’hui largement répandue.

Elle dure environ une minute par côté et se réalise en ambulatoire, sans perfusion ni intubation.

Comment ça se passe concrètement ?

L’oreille moyenne est d’abord méticuleusement nettoyée de son excès de cérumen.

La pose du yoyo a lieu sous anesthésie, car le praticien doit ensuite inciser le tympan afin d’y insérer le dispositif. Ce geste, anodin pour un professionnel, s’appelle une paracentèse.

Par l’incision, la totalité du liquide bloqué derrière le tympan et provoquant otite et problèmes d’audition est aspiré pour assécher l’oreille interne.

Le diabolo mesure entre 1 et 3 mm selon l’âge du patient et est installé sur la partie incisée, afin de la recouvrir.

C’est tout, l’opération est extrêmement rapide. L’enfant restera 15 minutes en post-opératoire et pourra rentrer chez lui dans la journée.

Vous pouvez voir  comment cela se déroule en visionnant ce reportage de AlloDocteurs.

Et après ?

Protection de l'oreille moyenne en permettant les écoulements : tel est le rôle du diabolo
Une fois posé, le diabolo restera en place de 6 à 18 mois en moyenne.

Dans les jours qui suivront l’opération, votre enfant peut constater des écoulements, de liquide ou de sang, qui sont normaux. Il ne devrait par contre pas ressentir de douleurs.

Une visite de contrôle aura lieu un mois après l’opération, puis tous les 6 mois. Le diabolo restera en place de 6 à 18 mois, parfois même jusqu’à deux ans. Certains s’expulsent seuls; d’autres demanderont une intervention du médecin ORL qui a suivi l’enfant.

La durée de pose doit permettre les écoulements et la guérison de l’inflammation.

Le trou laissé dans le tympan se referme naturellement dans la majorité des cas. Si, au bout de quelques semaines après l’ablation, votre praticien constate la subsistance d’une ouverture, il pourra décider d’une opération chirurgicale pour le refermer.

Quels sont les risques liés à la pose d’un aérateur ?

Le risque principal est celui de l’expulsion naturelle de l’aérateur tympanique. Dans ce cas, il est parfois nécessaire de le réinstaller, et donc de recourir à une nouvelle anesthésie.

Le diabolo peut parfois également se boucher précocement, devenant alors totalement inefficace, car il ne permet plus l’écoulement des sécrétions.

Enfin, dans certains cas très rares, le tympan peut être endommagé, notamment s’il était déjà très fragilisé avant l’opération. Les professionnels parlent de perforations résiduelles.

Ce qu’il ne faut pas faire avec un aérateur transtympanique

Avec le diabolo en place, et surtout avec le trou qu’il a en son milieu, cette membrane qu’est le tympan ne peut plus jouer son rôle de protection contre les agressions extérieures. Par exemple, si de l’eau pénètre dans l’oreille interne, les problèmes risquent de se multiplier :

  • Douleurs
  • Infections à répétition
  • Perte d’audition

La pose de ce petit appareil oblige donc à observer certaines consignes, sous peine de voir son efficacité réduite.

Eau et diabolo

Bouchons d'oreille avec yoyo
Pour se baigner avec des yoyos il est impératif de porter des bouchons d’oreille
  • La douche est possible si on ne penche pas délibérément la tête
  • Le bain est toléré avec utilisation de bouchons d’oreille
  • Pour nager dans la mer ou dans une piscine, il faut s’équiper de bouchons ou de bandeaux Néoprène et rester à la surface. Diabolo et piscine ne font souvent pas bon ménage.
  • Pas de plongeon bien sûr, y compris après le retrait du yoyo pendant au moins un an. Le temps d’être certain que le trou dans le tympan s’est complètement refermé
  • La plongée sous-marine est interdite.

Si de l’eau pénètre néanmoins dans l’oreille, rien de grave : si une infection se déclenche, elle peut être le plus souvent éradiquée avec la prise de gouttes auriculaires. Il faut simplement éviter que cela n’arrive trop souvent, car les germes finissent par s’installer sur les aérateurs, les contaminer et nécessiter son ablation.

Autres activités

Par ailleurs, il est parfaitement possible de voyager équipé d’un diabolo. La vitesse dans un train, les dépressurisations dans un tunnel ou dans un avion ne sont pas contre-indiquées.

Le sport est possible aussi, le diabolo ne peut en aucun cas être déplacé.

Conclusion

Au-delà d’une otite par mois, vous pouvez sans doute considérer que votre enfant est potentiellement concerné par la pose de diabolo. N’hésitez pas à consulter votre médecin ORL et à lui poser toutes les questions auxquelles nous n’aurions pas répondu dans cet article.

Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources
Cochrane. Venekamp RP, Mick P, Schilder AGM, Nunez DA. Les diabolos pour les enfants souffrant d’infections aiguës récurrentes de l’oreille moyenne. [en ligne] <https://www.cochrane.org/fr/CD012017/les-diabolos-pour-les-enfants-souffrant-dinfections-aigues-recurrentes-de-loreille-moyenne> Consulté le 25 mars 2019. Groupe ORL Toulouse Rive Gauche. Otites et Diabolos (yoyos, drains, aérateurs trans-tympaniques). [en ligne] <http://www.orl-toulouse-rivegauche.fr/-otites-et-diabolos-yoyos-drains-.html> Consulté le 25 mars 2019. Haute Autorité de Santé. Pose d’aérateurs transtympaniques dans l’otite moyenne séreuse et séromuqueuse chronique bilatérale chez l’enfant. [en ligne] <https://www.has-sante.fr//portail/jcms/c_2755096/fr/pose-d-aerateurs-transtympaniques-dans-l-otite-moyenne-sereuse-et-seromuqueuse-chronique-bilaterale-chez-l-enfant> Consulté le 25 mars 2019. Conseil National Professionnel de l’ORL. Informations médicales avant la pose d’aérateurs trans-tympaniques chez l’enfant ou chez l’adulte. [en ligne] <https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/05/Otologie-AERATEURS_TRANS_TYMPANIQUES.pdf> Consulté le 25 mars 2019.