Otite : comment la détecter et bien la soigner ?

Otite

Très douloureuse, l’otite est l’une des affections ORL les plus courantes

Si vous avez déjà souffert d’une otite, vous savez à quel point cette affection peut être douloureuse. Généralement bénigne, elle est cependant très fréquente, en particulier chez les enfants, et entraîne de 2 à 3 millions de consultations médicales par an.

Si vous ou votre enfant souffrez de cette affection, il est important de la prendre en charge rapidement car des problèmes auditifs peuvent survenir en cas d’otite mal soignée.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents types d’otites ? Comment les détecter à temps et surtout, comment les soigner rapidement ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que l’équipe d’Audialy.com vous propose un dossier complet sur les otites !

Qu’est-ce qu’une otite ?

L’otite est une inflammation de la peau ou de la muqueuse de l’oreille. C’est l’une des maladies ORL les plus répandues, en particulier chez les bébés et les enfants puisqu’entre l’âge de 6 mois et 2 ans, l’otite survient chez un enfant sur trois. Plus impressionnant encore, 80% des enfants souffrent au moins d’une otite aiguë avant 3 ans.

Il faut également savoir qu’une otite peut survenir de manière isolée ou accompagner une autre maladie comme une rhinopharyngite ou une angine. Dans ce cas là, le virus ou les bactéries impliqués dans la maladie migrent vers la cavité de l’oreille moyenne, entraînant une otite. Elle peut par ailleurs toucher une ou les deux oreilles.

Pour mieux comprendre la définition de cette affection, nous vous invitons à découvrir la vidéo ci-dessous :

Les différents types d’otites

En fonction de la position et des caractéristiques de l’inflammation, l’otite va porter un nom spécifique.

L’otite externe

On parle d’otite externe lorsque l’inflammation est localisée dans le conduit auditif externe. Cette pathologie est également connue sous le nom de « otite du baigneur » car elle touche beaucoup d’enfants qui fréquentent la mer ou la piscine en été. L’eau qui reste dans le conduit auditif après la baignade associée à la chaleur entraîne en effet des infections de l’oreille qui peuvent être très douloureuses.

Les causes principales de l’otite externe sont :

otite externe

(photo : James Heilman, MD) Une otite externe peut être particulièrement impressionnante de l’extérieur

  • Une infection bactérienne, généralement par Pseudomonas aeruginosa ou Staphylococcus aureus
  • Une infection fongique, en particulier par Candida albicans
  • Une dermatite séborrhéique
  • Une réaction allérgique
  • L’utilisation fréquente de coton-tiges car le cérumen joue un rôle de protection contre les bactéries

L’otite externe se manifeste par des œdèmes localisés sur le canal auditif, une douleur importante et parfois un écoulement de liquide. Elle se traite par des soins locaux.

L’otite moyenne

Les otites moyennes sont des inflammations de la muqueuse respiratoire qui tapisse la cavité tympanique. C’est à dire qu’elle se situe en arrière du tympan. Il en existe trois grands types :

  • L’otite moyenne aigüe : Cette pathologie est souvent liée à une obstruction de la trompe d’Eustache lors d’un rhume ou en cas d’allergie notamment. Moins bien ventilée, l’oreille est plus vulnérable face à la colonisation microbienne. L’otite moyenne aigüe est la plus fréquente chez les enfants mais peut également toucher les adultes souffrant d’une anomalie de la trompe d’Eustache.
  • L’otite moyenne chronique : On considère qu’une otite moyenne est chronique si elle est installée depuis plus de trois mois. Elle a par ailleurs tendance à se répéter.
    otite séreuse

    (photo : Michael Hake MD) Une otite séreuse se caractérise par la présence d’un liquide séreux derrière le tympan

  • L’otite séreuse : Ce type d’affection est dû à l’accumulation d’un liquide séreux derrière le tympan en raison d’une mauvaise ventilation de l’oreille moyenne. Elle peut être liée à une malformation de la trompe d’Eustache ou à une autre infection ORL. L’otite séreuse peut par ailleurs s’accompagner d’une importante perte d’audition ponctuelle.

L’otite interne

L’otite interne est plus rare et correspond à une complication d’une otite moyenne. Elle est également connue sous le nom de labyrinthite et correspond à la forme la plus grave d’otites car elle peut entraîner une perte d’audition durable.

L’otite interne s’accompagne en outre d’un mal être généralisé et plus particulièrement de bourdonnements, de vertiges et d’acouphènes.

L’otite virale

Comme son nom l’indique, l’otite virale est d’origine virale. Elle fait souvent suite à un épisode grippal et correspond généralement à une otite moyenne aiguë. Elle est fréquente chez les enfants mais n’entraîne pas de complications si elle est bien soignée.

L’otite bactérienne

Les otites bactériennes sont plus rares que les otites virales mais sont tout aussi douloureuses. Elles concernent souvent les enfants de moins de 6 ans atteints d’une angine bactérienne ou d’une rhino-pharyngite notamment car les microbes alors présents dans les fosses nasales vont remonter le conduit auditif et s’installer dans l’oreille moyenne.

Les bactéries les plus souvent en causes sont :

  • Haemophilus influenzae
  • Mycoplasma pneumoniae
  • Streptococcus pneumoniae
  • Staphylococcus aureus

Les symptômes d’une otite bactérienne sont généralement plus intenses que ceux d’une otite virale.

otite purulente

(photo : Grook Da Oger) L’otite purulente est généralement visible à l’oeil nu puisqu’un liquide s’écoule alors du canal auditif

L’otite purulente

L’otite purulente correspond à une « oreille qui coule ». On remarque en effet des sécrétions purulentes épaisses jaunes ou orangées sortir de l’oreille. Généralement, ces sécrétions indiquent une perforation du tympan car c’est cette perforation qui laisse passer l’écoulement de pus dans le conduit auditif externe.

Ce type d’otite est le plus souvent d’origine bactérienne.

Les symptômes d’une otite

Les symptômes d’une otite peuvent varier en fonction du type d’inflammation et de sa localisation mais les plus courants sont les suivants :

  • Une douleur assez intense au niveau de l’oreille
  • Des rougeurs au niveau du canal auditif
  • Des démangeaisons
  • Une sensation d’oreille bouchée
  • Des bourdonnements
  • Des acouphènes
  • De la fièvre
  • Un écoulement jaûnatre
  • Des vertiges
  • Des vomissements
  • Un mal-être généralisé
  • Une baisse de l’audition

Si vous ressentez l’un ou plusieurs de ces symptômes, ne tardez pas trop à rendre visite à votre médecin car même si elles sont généralement bénignes les otites peuvent entraîner une perte irréversible de l’audition si elles sont mal soignées.

Comment soigner une otite ?

Traitement otite

Le traitement des otites a pour but de soulager la douleur et de soigner l’infection

Si certaines otites peuvent guérir spontanément, seul le médecin pourra déterminer quel est le meilleur traitement à mettre en place pour soulager rapidement l’inconfort et éviter d’éventuelles complications.

Le traitement de l’otite a pour objectif principal de soulager les douleurs, de faire baisser la fièvre s’il y en a et de traiter l’infection. Le médecin prescrit donc généralement des antalgiques parfois combinés à traitement antibiotique si l’otite a une origine bactérienne. Un antifongique sera également prescrit en cas d’infection fongique.

Une désobstruction du conduit auditif par du sérum physiologique ou des décongestionnants peut également être indiquée dans certains cas.

En général, une otite guérit en cinq à dix jours mais en cas d’otites à répétition ou de complications le médecin peut également conseillé une paracentèse. Cette opération consiste à pratiquer chirurgicalement une ouverture dans le tympan afin d’évacuer le liquide. Parfois, un aérateur transtympanique ou « diabolo » est également posé pour faciliter l’écoulement vers le canal auditif externe.

La paracentèse est effectuée sous anesthésie et le « diabolo » doit être porté pendant 18 à 24 mois. La baignade est alors restreinte pendant cette période et les plongeons carrément interdits. Ces dispositifs sont néanmoins très efficaces.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces aérateurs ? Découvrez la vidéo ci-dessous :

Sachez enfin qu’il est également possible d’accompagner le traitement des otites prescrit par le médecin par des remèdes naturels comme les huiles essentielles ou l’homéopathie.

Otite du bébé : que faire ?

otite chez bébé

S’il se touche très fréquemment les oreilles et semble plus nerveux que d’habitude, votre bébé souffre peut-être d’une otite

Les otites peuvent toucher les enfants dès leur plus jeune âge mais elles sont alors plus difficiles à diagnostiquer car le bébé ne peut pas encore mettre de mot sur sa souffrance. Elles sont d’ailleurs plus fréquentes chez les petits que chez les adultes car la trompe d’Eustache des enfants est plus courte, ce qui multiplie les risques d’infections.

Chez les bébés, les otites apparaissent le plus souvent après un rhume ou une autre infection ORL. Les signes les plus révélateurs sont généralement des pleurs plus intenses qu’à l’accoutumée, de la fièvre, un refus de l’enfant de se nourrir et une volonté de se toucher l’oreille en permanence.

Si vous constatez ces signes chez votre enfant, ne tardez pas à consulter votre pédiatre afin qu’il confirme la présence d’une otite et propose un traitement adapté. Généralement, le traitement d’une otite chez bébé consiste à calmer la douleur avec du paracétamol, et nettoyer le nez avec du sérum physiologique, avec ou sans mouche-bébé. Des antibiotiques pourront également être prescris en cas d’infection bactérienne.

Les complications sont rares mais il arrive qu’une otite non soignée entraine une mastoidite, une inflammation de la mastoïde, particulièrement douloureuse pour le jeune enfant.

Pour en savoir plus sur l’otite chez bébé, découvrez notre article dédié.

L’otite chez l’enfant

Jusqu’à 6 ans, les otites sont très fréquentes chez l’enfant. Il s’agit généralement d’otites moyennes aigües et d’otites externes.

Les symptômes sont proches de ceux des adultes et plus l’enfant est âgé, plus le diagnostic est facile à poser. Les grands enfants réussissent en effet mieux à mettre des mots sur leur mal-être et identifient rapidement les signes évocateurs.

Si vous suspectez une otite chez votre enfant, prenez rendez-vous chez votre pédiatre. Vous pouvez également mettre en place les mesures suivantes pour le soulager et l’aider à patienter jusqu’au rendez-vous :

otite chez l'enfant

Si votre enfant a une otite, évitez de lui toucher l’oreille et prenez rapidement rendez-vous chez votre pédiatre

  • Hydratez régulièrement l’enfant
  • Ne touchez pas ses oreilles
  • Mouchez-le régulièrement
  • Evitez de lui mouiller la tête
  • Aérez sa chambre
  • Donnez-lui un médicament antalgique si la douleur est trop forte

Il est important de bien surveiller la santé des oreilles des enfants dès leur plus jeune âge car des troubles de l’audition non détectés peuvent avoir des conséquences importantes sur leur développement. Un enfant qui entend mal peut en effet avoir des problèmes pour suivre en classe et se sentir isolé dans un groupe de copains. En cas de doute, n’hésitez pas à lui faire passer un test auditif.

Pour en savoir plus sur l’otite chez les enfants, découvrez notre article dédié.

Nos conseils pour prévenir une otite

Bien qu’elles soient très courantes, en particulier chez les plus jeunes d’entre-nous, les otites peuvent être évitées ou tout au moins leur fréquence réduite en suivant quelques précautions :

  • Bien nettoyer les fosses nasales en cas de rhume ou rhinopharyngite
    Coton-tiges

    L’utilisation de coton-tiges pour se nettoyer les oreilles est déconseillée car elle augmente le risque d’otites

  • Mettre en place un traitement adapté en cas d’allergies respiratoires
  • Se laver les mains régulièrement
  • Eviter l’utilisation de coton-tiges et autres objets intrusifs dans les oreilles
  • Utiliser une protection auriculaire en cas de baignades répétées
  • Ne pas fumer ni s’exposer à la fumée du tabac
  • Une ablation préventive des végétations peut également être indiquée

La vaccination contre le pneumocoque et l’Haemophilus influenza (obligatoires depuis 2018) réduit par ailleurs la fréquence des otites chez les enfants et en particulier celles à germes résistants.

Conclusion

Si elles sont toutes gênantes et douloureuses, les otites peuvent revêtir différents symptômes et nécessiter des traitements variés en fonction de leurs caractéristiques et de leur localisation. Une chose est sûre néanmoins, bien qu’elles soient normalement bénignes, il est nécessaire de les traiter rapidement pour éviter toute complication et soulager le patient au plus vite.

Chez les bébés et les enfants, des mesures de précaution peuvent par ailleurs être prises pour diminuer la fréquence des otites qui peuvent, à la longue, entraîner des retards d’apprentissage chez les plus jeunes.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
Otite : comment la détecter et bien la soigner ?
4.6 (91.11%) 9 participants
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources

Site de l’Assurance Maladie. Ameli.fr. Otite : que faire ? [en ligne] <https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/otite-moyenne-aigue-enfant/bons-reflexes-que-faire> Consulté le 14 mars 2019.

Conseil National Professionnel de l’ORL. Information médicale avant réalisation d’une intervention pour otite moyenne et chronique chez l’enfant et l’adulte. [en ligne] <https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/05/Otologie-OTITE_MOYENNE_CHRONIQUE.pdf> Consulté le 14 mars 2019.

Eureka Santé. Otite et douleur de l’oreille de l’adulte. [en ligne] <https://eurekasante.vidal.fr/maladies/nez-gorge-oreilles/otite-douleur-oreille-adulte.html> Consulté le 14 mars 2019.