Tout savoir sur le neurinome de l’acoustique

comment savoir si vous souffrez de neurinome
Maux de tête et vertiges sont des symptômes connus des neurinomes de l’acoustique

Si vous constatez que vous perdez peu à peu votre acuité auditive, ou que vous ressentez parfois de légers vertiges, peut-être souffrez-vous d’un neurinome de l’acoustique.

S’il s’agit d’une tumeur située dans le conduit auditif interne, c’est toutefois une tumeur bénigne, non cancéreuse. Mais il est important de bien la connaître pour mieux la déceler.

Audialy vous propose aujourd’hui d’en savoir davantage sur cette pathologie de l’oreille en consultant cet article.

Qu’est-ce que c’est qu’un neurinome de l’acoustique ?

Il s’agit d’une maladie sans gravité, que les médecins nomment aussi Schwannome vestibulaire. Plus précisément, c’est une tumeur qui se développe dans le conduit auditif interne.

Les neurinomes de l’acoustique touchent les nerfs qui sont reliés à l’oreille interne, et qui ont un rôle dans l’audition et l’équilibre. En se développant sur ces nerfs, la tumeur en affecte le bon fonctionnement et altère la transmission d’informations entre l’oreille interne et le cerveau.

Le neurinome apparaît avec le développement anarchique de cellules de Schwann (d’où son nom scientifique), cellules en charge de la fabrication de la gaine qui, normalement, protège les nerfs. On l’appelle la myéline.

L’évolution de cette maladie est très lente, la tumeur se développant de 1 à 2 mm par an en moyenne.

Cette maladie, non cancéreuse, est unilatérale, c’est à dire qu’elle n’affecte qu’un côté de l’appareil auditif.

Qui est généralement touché par le neurinome acoustique ?

Environ 500 cas environ sont diagnostiqués chaque année en France. Cette tumeur reste donc très rare et les statistiques montrent que les femmes sont plus touchées que les hommes, surtout après 40 ans, sans que l’on sache vraiment expliquer pourquoi.

Les causes possibles de cette infection de l’oreille

Aucune cause connue n’a été établie pour cette maladie et il n’existe donc à ce jour aucun moyen de s’en prémunir.

On sait néanmoins qu’il ne touche qu’un côté de l’appareil auditif et qu’il n’est pas héréditaire.

Il a aussi été remarqué qu’il peut être un signe d’une maladie plus grave, la neurofibromatose.

Les symptômes les plus connus du neurinome de l’acoustique

Il existe 5 symptômes principaux, cités par la plupart des personnes atteintes de neurinomes acoustiques :

  • Des problèmes d’audition dans certaines conditions, par exemple au téléphone. Cette perte d’audition touche 70% des malades et est progressive, d’abord les fréquences aiguës, puis moyennes et graves
  • Des maux de tête sont parfois constatés chez certains patients
  • Une sensation de pesanteur à l’intérieur de l’oreille
  • Des acouphènes (bruits permanents dans l’oreille) peuvent apparaître ou revenir si vous en souffriez auparavant
  • De légers troubles de l’équilibre, de petits vertiges, pas lourdement handicapants mais gênants au quotidien, sont rapportés par environ 20% des personnes touchées

Diagnostic de cette tumeur ORL

Il arrive que des personnes vivent de nombreuses années avec ce type de tumeur, sans en soupçonner l’existence, surtout s’ils n’ont aucun signe clinique important.

Si les symptômes sont légers, le diagnostic prendra plus longtemps ou peut parfois être détecté lors d’examens de santé prescrit pour d’autres raisons.

Une fois envisagée, la maladie est facilement identifiable, d’abord avec un audiogramme, puis parfois avec une simple radiographie du crâne.

bon diagnostic
Parfois, peu de signes cliniques permette de détecter cette maladie ORL

L’IRM permet, lui, de confirmer et préciser le diagnostic en débusquant les neurinomes même minuscules.

Comment soigner un neurinome ?

Même si cette maladie est rare et bénigne, non soignée, elle peut provoquer des lésions neurologiques.

Une prise en charge est donc indispensable. Dans certains cas, il sera même recommandé de supprimer la tumeur. C’est votre médecin ORL qui jugera de la pertinence de l’intervention.

Selon le degré d’évolution de la maladie, plusieurs traitements sont possibles :

  • Une simple mise en observation
  • De la radiothérapie
  • Une intervention chirurgicale

Observation de la tumeur

Dans les cas très légers, votre spécialiste décidera d’assurer une surveillance régulière pour observer l’évolution, mais aucune action intrusive ne sera décidée. Une IRM sera programmée chaque année pour réévaluer la situation.

Radiothérapie

C’est le traitement le plus souvent préconisé dans le cas d’une tumeur de petite taille.

Moins intrusif qu’une intervention chirurgicale, il permet de circonscrire la tumeur, sans pour autant diminuer significativement les symptômes.

des rayons gamma contre les neurinomes
La radiothérapie par rayons gamma est utilisée dans beaucoup de cas pour traiter un neurinome

Ce traitement s’appelle le Gamma Knife et revient à irradier la zone infectée de rayons Gamma lors d’une radiothérapie indolore.

Le Gamma Knife est réservé aux tumeurs de moins de 2 cm et permet d’éviter une opération difficile, ainsi que de limiter les séquelles post-opératoires.

La difficulté réside dans le fait que l’appareil équipé de cette technologie est encore très peu répandu en France. On en trouve actuellement uniquement à Paris, Lille et Marseille.

Autant dire que les délais d’attente sont importants.

L’intervention chirurgicale

Elle a pour but l’exérèse partielle ou totale de la tumeur.

C’est une opération délicate car le neurinome est situé à proximité de nerfs essentiels, comme le nerf facial, responsable de la mobilité du visage.

On y recourt donc qu’en cas de neurinomes de grande taille, ou qui ont des conséquences lourdes pour le malade :

  • Vertiges importantes,
  • Perte de l’audition conséquente
  • Etc…

Si la tumeur n’est pas totalement ôtée lors de l’intervention, il peu arriver qu’elle récidive; dans un cas sur dix, une deuxième opération peut être nécessaire.

Pour découvrir comment se passe une intervention chirurgicale, vous pouvez regardez cette vidéo du Magazine Santé.

Conclusion

Vous l’avez compris, cette maladie et rare et bénigne dans la plupart des cas. Mais, comme toute maladie, plus tôt elle est soignée, plus les traitements et conséquences sont légers.

Ne restez pas sans consulter votre médecin habituel si vous ressentez des vertiges ou une perte d’audition. Ce n’est pas normal.

Votre praticien pourra éliminer cette piste par un simple diagnostic.

Tout savoir sur le neurinome de l’acoustique
5 (100%) 4 participant[s]
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !
Sources
Centre National d’Information sur la Surdité. Qu’est-ce que le neurinome de l’acoustique ? [en ligne] <http://www.surdi.info/principales-causes-de-surdite/qu-est-ce-que-le-neurinome-de-l-acoustique/> Consulté le 14 mars 2019. France Acouphènes. Que faire lors de la découverte d’un neurinome de l’acoustique ? [en ligne] <https://www.france-acouphenes.org/index.php/pathologies/neurinome/99-que-faire-lors-de-la-decouverte-d-un-neurinome-de-l-acoustique> Consulté le 14 mars 2019. Conseil National Professionnel de l’ORL. Information médicale avant réalisation de l’exérèse d’un neurinome de l’acoustique. [en ligne] <https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/05/Otologie-neurinome_acoustique.pdf> Consulté le 14 mars 2019.