Tout savoir sur l’hypoacousie ou baisse partielle de l’audition

Vous ou un membre de votre famille a des problèmes d’audition ? Il s’agit peut-être d’hypoacousie, une diminution brutale des capacités auditives qui peut avoir des origines très variées.

Diagnostiquée suffisamment tôt, il est toutefois possible de la soigner ou tout du moins d’appareiller la personne malentendante de manière adéquate afin de lui permettre de retrouver l’ouïe.

Pour en savoir plus sur cette affection, ses causes et trouver des solutions pour recouvrer l’ouïe, nous vous invitons à découvrir cet article spécial préparé par l’équipe d’Audialy.com.

Hypoacousie : définition

Hypoacousie
L’hypoacousie est une perte brutale de l’audition qui peut concerner une ou les deux oreilles

L’hypoacousie se définit comme une perte importante et brusque de l’audition. Elle peut arriver à tout âge et toucher une seule ou les deux oreilles. Il s’agit plus globalement d’un type de surdité dont les caractéristiques peuvent varier en fonction des cas.

Il faut également noter que l’hypoacousie peut être temporaire ou évoluer vers une surdité définitive.

L’hypoacousie de transmission

Dans le cas de l’hypoacousie de transmission, c’est le conduit auditif qui est touché. Le son ne parvient donc pas jusqu’au tympan et il est impossible pour la personne touchée de percevoir les sons.

L’hypoacousie de transmission est la plupart du temps due à un bouchon de cérumen ou une otite qui empêchent le passage des vibrations sonores jusqu’à l’organe de l’ouïe.

L’hypoacousie de perception

Dans le cas de l’hypoacousie de perception, les sons parviennent bien jusqu’au tympan mais il s’agit plutôt d’une mauvaise perception des sons. Le plus souvent, c’est le nerf auditif ou la cochlée qui sont touchés et empêchent une audition correcte.

L’hypoacousie mixte

Dans de rares cas, la surdité peut être à la fois de transmission et perception. On parle alors d’hypoacousie mixte.

Quels sont les symptômes de l’hypoacousie ?

Le principal symptôme de l’hypoacousie est une perte de l’audition brutale, qui peut être légère ou totale. Cette affection peut néanmoins entraîner d’autres symptômes tels que :

  • Une sensation désagréable dans l’oreille
  • Des bourdonnements et acouphènes
  • Des sifflements
  • Une impressions de sons assourdis
  • Une incompréhension de la parole

Si vous constatez que votre audition a changé, n’attendez pas pour consulter un médecin spécialiste.

Hypoacousie : les causes

Les causes de l’hypoacousie peuvent être variées dont les principales sont généralement :

  • Le vieillissement

    Personne âgée
    L’hypoacousie est très souvent liée au vieillissement mais ce n’est pas sa seule origine
  • Une otite
  • Un blocage de la trompe d’Eustache
  • De l’eau stagnante ou un corps étranger dans le conduit auditif
  • Une blessure de l’oreille moyenne ou un traumatisme cranien
  • Une otospongiose
  • Une maladie infectieuse telle que la rougeole, la scarlatine ou la méningite, ou métabolique, telle que le diabète
  • Un empoisonnement
  • La prise de certains médicaments ototoxiques
  • Une exposition excessive au bruit
  • Un trouble du nerf auditif
  • Une malformation congénitale des organes auditifs tel qu’un ostéome

Il est par ailleurs très important d’identifier la cause de l’hypoacousie car le traitement en dépendra directement.

Hypoacousie : le traitement

Comme nous venons de le dire, le traitement de l’hypoacousie dépend de la cause de la perte de l’audition.

  • Lorsque celle-ci est liée à une otite ou à une maladie, il faudra en effet traiter cette maladie pour espérer pouvoir récupérer l’audition.
  • Dans le cas d’un accident ou d’un empoisonnement, il faudra également d’abord soigner le patient avant qu’il puisse retrouver l’ouïe.
  • Si des médicaments sont à l’origine de la perte d’audition, des traitements alternatives devront être prescrits.

Dans les autres cas, et notamment lorsqu’il n’est pas possible de traiter la cause (vieillissement, malformation congénitale, etc), un appareillage auditif sera normalement préconisé afin de permettra à la personne touchée de retrouver une vie presque normale.

L’hypoacousie chez l’enfant : que faire ?

Si l’hypoacousie peut être très gênante chez les adultes, elle l’est encore plus chez les enfants et peut même les empêcher d’apprendre le langage, de participer aux activités normales avec d’autres enfants, et de suivre avec profit l’enseignement scolaire.

Généralement, l’hypoacousie chez l’enfant est repérée au cours des examens de santé obligatoires prévus sur le carnet de santé puis lors des révisions médicales ponctuelles ou liées à d’autres pathologies. Des signes peuvent également alerter les parents au sujet d’un problème d’audition et notamment :

Appareil auditif enfant
Avec un appareillage adapté, les enfants peuvent retrouver une vie scolaire et personnelle presque normales
  • L’absence de réactions du nourrisson aux bruits et à la voix
  • Un sommeil anormalement calme
  • La perte progressive du babil après 6 mois
  • Un retard dans l’acquisition du langage et l’apparition des premiers mots (après 18 mois)
  • Des émissions vocales incontrôlées
  • Des troubles de l’articulation
  • Des problèmes de comportement
  • Un retard scolaire
  • L’absence de réaction lorsqu’on appelle l’enfant par son nom

Lorsque le diagnostic est effectué de manière précoce, il est toutefois possible pour les enfants malentendants de recevoir une prothèse auditive afin de les faire entendre normalement et ainsi accéder au langage. Il est donc très important d’emmener votre enfant chez l’ORL au plus vite si vous avez des doutes concernant ses capacités auditives.

Nos conseils pour éviter la perte d’audition

Plutôt que de chercher à traiter l’hypoacousie, nous vous conseillons dans la mesure du possible de protéger vos oreilles de tous les risques externes et en particulier du bruit excessif. En effet, si vous travaillez avec avec des machines bruyantes ou que vous aimez écouter de la musique ou vous rendre à des concerts, n’oubliez pas d’utiliser des protections d’oreilles adaptées.

Coton-tige oreille
Pour protéger vos oreilles, évitez de les nettoyer avec des coton-tiges et préférez un spray nettoyant

D’autre part, bien qu’une bonne hygiène des oreilles soit nécessaire, évitez d’utiliser des coton-tiges et autres objets dans vos oreilles car vous risqueriez de les abîmer.

Sachez également que le stress peut contribuer au développement d’une déficience auditive. Détendez-vous ! La pratique du yoga ou de la méditation peut vous aider à préserver votre capitale auditif alors ne vous en privez pas.

Enfin, n’attendez pas pour consulter un spécialiste si vous soupçonnez une perte d’audition. Plus le diagnostic est précoce et plus grandes seront les chances de retrouver l’audition grâce à un traitement adapté.

Conclusion

Assez fréquente, notamment chez les sujets âgés, l’hypoacousie peut avoir des causes très diverses et n’est pas forcément irrémédiable. Même quand un traitement à proprement parler n’est pas envisageable, un appareillage peut aider les patients touchés à retrouver une bonne audition et à retrouver une vie quotidienne quasi normale.

Si vous avez des doutes au sujet de votre audition, n’hésitez pas à faire un test auditif pour savoir si vous souffrez réellement d’une hypoacousie.

Vous avez aimé cet article? Faites le nous savoir en nous donnant une note ci-dessous
Tout savoir sur l’hypoacousie ou baisse partielle de l’audition
4.2 (84%) 5 participants
Auteur(s) de l'article
Anais Gibert
Anais Gibert
Rédactrice spécialisée dans les secteurs de la santé et du bien être, Anaïs est également experte en communication digitale.
Sa Mission pour Audialy ? Aider à améliorer la santé auditive de nos lecteurs en rendant l'information compréhensible et accessible à tous !