Test auditif : comment vérifier son audition ?

Test auditif

Troubles auditifs : n’attendez pas pour faire un test !

Plus de 7 millions de personnes en France ont des problèmes d’audition. 2 millions ont moins de 55 ans et une personne sur deux n’a jamais fait de test auditif de sa vie. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Non, les personnes âgées ne sont pas les seules à souffrir de surdité.

Il y a aussi de nombreuses personnes qui se rendent bien compte qu’elles entendent moins bien mais qui ne consultent pas, par peur du diagnostic. Il est pourtant essentiel d’agir au plus tôt.

Mais comment savoir si l’on souffre de problèmes auditifs ? Il y a, bien sûr, des symptômes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille mais le plus efficace reste le test auditif. Si vous pensez souffrir de surdité, rassurez-vous : un simple test auditif en ligne vous permettra d’en savoir un peu plus et d’agir ensuite en conséquence.

Si vous avez quelques craintes concernant ce test, si vous vous posez des questions sur son déroulement, sur ses résultats ou sur la façon de vérifier votre surdité, ne vous inquiétez pas : toute l’équipe d’Audialy.com s’est mobilisée pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin.

Quand faire un test auditif ?

Lorsque notre vue diminue, on s’en aperçoit très vite. En revanche, lorsque notre audition diminue, il est très fréquent que l’on ne s’en rende pas compte tout de suite. Il est rare qu’une personne teste son audition au moindre doute. Il arrive aussi que l’on s’en aperçoive que quelque chose a changé mais que l’on minimise la gravité de la situation.

Quoi qu’il en soit, nous allons vous indiquer les symptômes qui doivent vous alerter et surtout vous pousser à faire un test auditif. Nous vous conseillons d’envisagez un test de l’audition si :

  • Vous ressentez des sifflements ou des bourdonnements dans les oreilles
  • Vous avez des difficultés de compréhension et d’audition
  • Lorsque vous êtes au téléphone, vous avez du mal à entendre votre interlocuteur
  • Vous ressentez une certaine gêne dans un lieu bruyant
  • Vous avez des vertiges
  • Vous souffrez souvent d’otites
  • Sur votre lieu de travail, vous êtes exposés à des bruits intenses

La surdité est également un problème héréditaire. S’il y a des antécédents dans votre famille, nous vous conseillons de faire régulièrement un test auditif afin de prendre les devants. C’est simple, rapide et gratuit et surtout un moyen prudent de vérifier si vous souffrez ou non de surdité.

Pourquoi est-il important de tester son audition ?

Pourquoi faire un test d'audition

Retrouvez une vie normale après avoir tester votre audition !

Il est fréquent d’entendre les personnes qui souffrent de problèmes auditifs dire « tant que je ne suis pas sourd, ce n’est pas grave ». Mais elles ont malheureusement tort. Il n’est pas nécessaire d’avoir une surdité totale pour souffrir des conséquences qu’entraînent des troubles auditifs.

Une mauvaise audition peut en effet avoir des conséquences importantes sur votre qualité de vie, sur votre travail, vos relations avec les autres, etc. Avoir un problème auditif a ainsi tendance à isoler ceux qui en souffrent car ils ont l’impression de ne pas pouvoir comprendre certaines discussions par exemple.

Tester son audition régulièrement est un moyen de prendre en charge au plus tôt un problème de surdité pour pouvoir le corriger ou s’équiper d’une prothèse auditive dès que nécessaire. Sachez qu’il peut également s’agir d’une simple otite ou d’un bouchon. Il serait alors dommage de s’isoler pour un problème qui se règle en un seul rendez-vous chez l’ORL.

Nous vous présentons un tableau des différentes déficiences auditives :

Déficiences auditives Explications
Surdité de transmission Elle est caractérisée par une atteinte de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne. Elle est rarement supérieure à 40 dB. Elle peut être opérable et est facilement appareillable.
Surdité de perception Elle est caractérisée par une atteinte de l’oreille interne. Elle est difficile à traiter et est souvent accidentelle, génétique ou congénitale.
Surdité mixte Il s’agit d’une combinaison de la surdité de transmission et de perception. Elle se caractérise par un obstacle de transmission du son associé à une atteinte de l’oreille interne.
Surdité nerveuse Elle se caractérise par une atteinte du nerf auditif. Elle est rare mais peut être opérable ou appareillable.
Surdité profonde Pour la déceler, un audiogramme est réalisé et des examens plus sophistiqués peuvent être pratiqués pour comprendre l’origine de la gêne auditive.

Qu’est-ce qu’un audiogramme ?

Test auditif et audiogramme

Déroulement d’un audiogramme

Vous avez entendu parler d’audiogramme et certaines de vos questions sont restées sans réponses ? Nous allons donc vous expliquer ce qu’est un audiogramme et comment se passe un examen d’audiométrie.

L’audiogramme : définition

L’audiogramme est une courbe sur laquelle sont inscrits les résultats obtenus lors d’un examen qui se nomme l’audiométrie. Il a pour but de dépister et d’évaluer la gravité d’une surdité. Il va également permettre de différencier la surdité de perception (qui est due à un dysfonctionnement de l’oreille interne) de la surdité de transmission (qui elle, est liée à une atteinte de l’oreille externe).

Il faut savoir qu’il y a 2 formes d’audiométrie : l’audiométrie tonale, qui permet d’évaluer le seuil de perception du son, et l’audiométrie vocale. Celle-ci va permettre de déterminer la compréhension du langage. Ces deux examens sont en fait complémentaires.

Déroulement d’un examen d’audiométrie

Avoir un examen à réaliser, quel qu’il soit, est souvent une source de stress. Mais pour contrôler sa surdité, il est pourtant indispensable de tester son audition. Pas d’inquiétude, ce n’est pas douloureux. Pour vous rassurer, voici comment se passe l’audiométrie tonale et vocale :

  • L’audiométrie tonale

Ce type d’examen est effectué dans une cabine insonorisée. Le principe d’une audiométrie tonale est simple : des sons purs, d’intensité et de fréquence différentes sont diffusés. Vous devrez appuyer sur bouton dès que vous percevez un son, même le plus faible.

  • L’audiométrie vocale

Elle complète la précédente audiométrie. Elle est aussi réalisée dans une cabine insonorisée. Cet examen a pour but de déterminer votre seuil de compréhension vocale. Par l’intermédiaire d’un casque ou d’un haut-parleur, on vous proposera 10 mots diffusés à différentes intensités. Vous devrez les répéter.

Autres infos à savoir sur l’audiogramme

L’examen dure en moyenne une heure. Lorsque vous serez dans la cabine, une vitre vous permettra de voir la personne qui procède à l’examen et vous pourrez à tout moment communiquer avec elle grâce à un micro.

Il vous sera demandé de lever le doigt lorsque vous percevez le son et de le baisser lorsque cela n’est plus le cas. Les oreilles sont testées l’une après l’autre et différents sons de type brouillage sont envoyés à celle qui n’est pas testée afin de la neutraliser.

Une fois que l’audiogramme est fini, un dernier test peut éventuellement être exécuté. Il ne dure que quelques secondes et se nomme « le test de Weber ». Un diapason est appliqué sur le point le plus élevé de votre crâne. Il peut également être appliqué sur le front. Il vous sera ensuite demandé de quel côté vous percevez la vibration (droite, gauche ou au milieu). Ce test permet de préciser le type de surdité, le son étant latéralisé en cas de surdité de transmission du côté de l’oreille la plus sourde.

Les résultats d’un audiogramme

Résultats audiogramme

Les résultats d’un audiogramme : indispensables pour poser un diagnostic !

L’audiogramme est donc le résultat obtenu. Pour un examen tonal, la courbe va indiquer votre niveau d’audition.

Les résultats seront comparés aux valeurs de référence, c’est à dire à un audiogramme normal. Grâce aux résultats d’un audiogramme, votre médecin diagnostiquera votre type de surdité (transmission, perception ou mixte).

Voici un tableau qui vous indique le niveau de surdité en fonction de la perte de décibels.

Déficiences Auditives Conséquences
Déficience auditive légère Perte de décibels comprise entre 20 et 40 dB
Déficience auditive moyenne Perte de décibels comprise entre 40 et 70 dB
Déficience auditive sévère Perte de décibels comprise entre 70 et 90 dB
Déficience auditive profonde Perte de décibels supérieure à 90 dB

Les résultats d’un audiogramme vocal ont pour but d’évaluer les conséquences sociales de votre surdité et ainsi, de proposer si besoin le port d’un appareil auditif.

Pour en savoir plus sur l’examen auditif complet, découvrez la vidéo ci-dessous :

Test auditif en ligne : une solution simple et pratique pour vérifier sa surdité

Test auditif en ligne

Faites un test d’audition sans vous déplacer de chez vous !

Une perte auditive n’arrive pas du jour au lendemain et n’est pas uniquement liée à l’âge. Elle s’installe progressivement et c’est pour cela que de nombreuses personnes ne s’aperçoivent de leur surdité que trop tardivement. Vérifier sa surdité régulièrement ou au moindre doute est donc important.

Pour cela, vous n’avez pas besoin de vous rendre chez un ORL à chaque fois que vous voulez tester votre audition. Vous avez en effet maintenant l’opportunité de la faire évaluer en toute simplicité, sans bouger de chez vous, grâce au test auditif en ligne.

Ce type de test a pour but de réaliser un premier dépistage et vous permet de savoir si vous devez consulter ou pas. Il est important de bien prendre en compte les résultats et de consulter un spécialiste si nécessaire.

Tester son audition en ligne est gratuit, sans engagement, et surtout très facile à effectuer, quel que soit l’âge. Il vous suffit d’avoir un ordinateur et un casque. Même si ce dernier n’est pas obligatoire, il est tout de même conseillé pour faire le test dans les meilleures conditions possibles.

Test auditif gratuit : que faire ensuite ?

Vous venez de passer un test auditif ? Alors soit tout va bien et vous serez tranquille jusqu’à la prochaine évaluation de votre audition soit un problème auditif a été mis en avant et il faut donc agir rapidement.

Voici ce que vous devez faire suite à un test :

  • Après un test réalisé en ligne

Si vous avez décidé de faire un test auditif gratuit en ligne et que rien d’inquiétant n’a été décelé, tant mieux ! Vous n’avez alors aucune démarche à faire. Si le test a par contre démontré que vous souffrez d’un problème de surdité, il faut absolument tenir compte des résultats et prendre un rendez-vous chez un ORL, afin de réaliser une audiométrie plus complète et plus précise.

  • Après une audiométrie

Si vous avez consulté un ORL ou un audiologiste, il vous a très certainement expliqué les résultats de l’audiogramme. Si tout va bien, vous n’avez, bien sûr, rien à faire de particulier.

Si l’audiogramme a mis en avant des troubles auditifs, l’ORL va vous indiquer ce qu’il faut faire. Il faut savoir que dans la majorité des cas, les troubles de l’audition sont dus à des bouchons, des acouphènes ou encore des otites. Dans ces cas précis, un simple traitement adapté suffira.

Test de l’audition : quelles solutions peuvent être proposées ?

Solutions après audiogramme

Un appareil auditif est souvent prescrit après un audiogramme

Pour les troubles auditifs les plus importants, plusieurs solutions peuvent être envisagées par l’ORL :

  • Les prothèses auditives

Pour des troubles auditifs légers à sévères, votre ORL peut vous prescrire un appareil auditif. Pour cela, il vous dirigera vers un audioprothésiste. Sachez qu’une prothèse auditive demande un certain temps d’adaptation et dépendra de votre motivation.

Il faut également savoir que plus vous vous habituerez tôt à la porter et plus la correction auditive sera importante et rapide. Heureusement, les aides auditives sont maintenant beaucoup plus performantes et beaucoup plus discrètes.

Parmi les appareils auditifs les plus prescrits, on trouve bien sûr le fameux contour d’oreille. C’est le modèle le plus vendu et il représente 60 % des prescriptions. Mais c’est également le moins discret puisque qu’il se place derrière l’oreille. Simple à manipuler, c’est l’aide auditive la plus choisie par les personnes âgées.

Plus discrets, les appareils micro-contour d’oreille sont principalement conseillés aux personnes qui souffrent de légères pertes d’audition. Si vous portez des lunettes, nous vous la déconseillons car elle risque de vous gêner.

Si vous recherchez avant tout la discrétion, c’est vers un appareil auditif invisible qu’il vous faudra vous diriger. Il est doté d’une oreillette qui se place dans le conduit auditif pour une discrétion optimale. Ce type d’appareils est conseillé pour les problèmes de surdité légers ou moyens mais déconseillé aux personnes qui ont un conduit auditif petit et étroit.

  • L’implant cochléaire

Si l’appareil auditif n’est pas suffisant, votre ORL va très certainement se diriger vers l’implant cochléaire. Il s’agit en fait d’une sorte d’oreille interne artificielle. Elle va remplacer l’oreille interne lorsque celle-ci est déficiente.

Ce type d’implant est composée de deux parties : une qui est implantée, donc interne, et une autre, externe, qui est amovible. La partie interne est implantée à vie.

Quand faut-il faire un test auditif à un enfant ?

Il existe plusieurs facteurs de risque pour un enfant et il est important de tester son audition lors :

  • De problèmes de surdité dans la famille
  • D’une pathologie pendant la grossesse
  • D’une prématurité
  • D’un traitement par antibiotiques appartenant aux aminosides
  • D’une méningite
  • D’une anorexie néonatale

Certains signes doivent vous alerter :

  • Lorsque votre nourrisson ne réagit pas à votre voix et aux bruits environnants
  • Si son sommeil est trop calme
  • Si vous remarquez un retard dans l’apprentissage du langage
  • Si à un an il ne réagit à son prénom
  • S’il émet des sons incontrôlés
  • Si l’enfant a un retard scolaire
  • Si votre enfant est souvent en colère ou agressif
Comment tester l'audition d'un enfant ?

Test d’audition de l’enfant : des méthodes adaptées selon son âge !

Parmi les solutions proposées pour tester l’audition d’un enfant : l’audiométrie. Jusqu’aux 6 ans de l’enfant, il s’agit d’une audiométrie de conditionnement. Au-delà, il s’agit d’une audiométrie consciente. Celle-ci permet d’évaluer la plus petite quantité de son selon la fréquence.

Comment se passe ce type de test avec un enfant ? Comme vous pouvez vous en douter, cela dépend de son âge. Par exemple, à partir de 5 mois, l’ORL va utiliser des jouets sonores. Ils seront étalonnés dans une cabine afin de réaliser des épreuves calibrées.

Lorsque l’enfant a 1 an, on va tout simplement faire le test du prénom. L’ORL va par exemple lui dire « Bonjour Théo ! » de manière de plus en plus intense.

Lorsque l’enfant a entre 1 et 3 ans, c’est le réflexe d’orientation conditionné qui va être utilisé. Le principe est simple : lorsque l’enfant tourne la tête vers un son, un jouet va alors apparaître là où est émis le son.

Lorsque l’enfant a entre 3 et 6 ans, l’ORL va utiliser des images pour tester son audition. Il va mettre un casque sur la tête de votre enfant. Il sera dans une cabine et sur vos genoux. Des images seront posées devant lui. Lorsqu’il entend le nom dans le casque, il doit montrer l’image qui correspond.

Au-delà de 6 ans, il pourra être testé tout comme un adulte avec un audiogramme.

Test d’audition : nos conseils

Avoir un bourdonnement dans les oreilles, ne pas arriver à suivre une conversation dans un lieu bruyant, devoir faire répéter plusieurs fois son interlocuteur, augmenter le son de la télé ne semblent pas des éléments alarmants pour de nombreuses personnes. Ça ne l’est pas sur le moment, mais si ces personnes n’agissent pas, cela peut le devenir.

Si vous n’avez pas envie de consulter un ORL tout de suite ou parce que vous pensez que cela n’est pas justifié nous vous conseillons de tester votre audition en ligne. Gratuit, cette solution vous permet de balayer vos doutes ou de les confirmer pour agir au plus vite. C’est simple et vous n’avez pas besoin de vous déplacer ni de payer une consultation.

Ne craignez pas l’audiogramme. Ce n’est pas douloureux ni difficile et c’est la meilleure façon de voir si vous avez un trouble auditif. C’est également le seul moyen pour poser un diagnostic, afin de bénéficier d’un traitement ou d’un appareil auditif.

Conclusion

troubles auditifs et test en ligne

Faites un test au moindre doute !

Entre le moment où l’on se doute que l’on souffre d’une perte auditive et le moment où l’on se décide à consulter un ORL, il se passe en moyenne 7 à 9 ans. Beaucoup de personnes ne savent pas comment réagir, qui consulter, ont peur de la consultation, ne veulent pas porter d’appareil mais également ne savent pas comment tester leur audition.

Pour vous rassurer, le test en ligne est la solution parfaite dans un premier temps. Vous êtes tranquillement chez vous, face à votre ordinateur, c’est gratuit, efficace et vous permet de lever vos doutes ou de les confirmer sans avoir à payer une consultation mal remboursée chez l’ORL.

Si vous sentez ou pensez que votre perte auditive est importante et qu’elle n’est pas due à une otite ou à un bouchon qui s’est formé, l’audiogramme s’impose. Il va permettre de déterminer l’origine de votre baisse d’audition mais également le type et le degré de votre surdité (de légère à profonde).

Vous devez donc retenir qu’au moindre doute ou signe, vous devez agir. Vous avez deux choix : faire un test en ligne ou consulter un ORL !

Nous vous présentons une vidéo sur les premiers signes des troubles auditifs !